FR | EN | NL

ARCHIVES | 2004 | MAIN STAGE | SHIPPING NEWS


Photos

photo 5
1 :: 2 :: 3 :: 4 :: 5 :: 6

 

Biographie

Shipping News débute à l'automne 1996 quand Jeff Mueller et Jason Noble écrivent et enregistrent quelques morceaux pour l'émission américaine 'This American Life'. Ils avaient auparavant travaillé ensemble dans le groupe culte Rodan, basé à Louisville, Kentucky. Quand Rodan splitte en 1995, Jeff Mueller rejoint June Of 44, tandis que Jason Noble forme les Rachel's. Deux groupes qui, avec Rodan, ont fréquemment été encensés par la presse partout dans le monde.

 

 

Au printemps 1997, Kyle Crabtree s'ajoute à la paire. Au départ simple projet studio, le trio devient un vrai groupe, perd sa voix (momentanément) et commence à lire Henry Miller. Ils enregistrent leur premier album, 'Save Everything', à Louisville, et le finissent à Chicago avec Bob Weston (Shellac). Sorti en septembre 1997, celui-ci est reçu avec beaucoup d'enthousiasme de manière générale, avec un certain dégoût occasionnellement. Un split-CD avec MetroShifter a rapidement suivi en 1998, avant que le groupe ne parte jouer en Sicile (une première pour le groupe).

Pendant les deux années et demies qui ont suivi, Jeff, Kyle et Jason ont écrit leur album suivant, 'Very Soon, And In Pleasant Company'. Une fois ce CD sorti, le groupe a enchaîné plusieurs tournées aux USA et en Europe, avec comme point culminant une performance au festival des All Tomorrow's Parties 2002, programmé par Shellac.

 

 

Dans un même temps, les membres du groupe ont enregistré individuellement trois EP, chacun d'eux pouvant être traité comme un projet solo, sans qu'aucun choix d'un individu ne soit discuté par les deux autres. D'abord tirés de manière très limitée (sur un laps de temps de 12 mois) sur Quarterstick Records, les 3 EP ont été réunis, avec quelques chansons inédites, sous la forme d'un album intitulé 'Three-four'. La parution de ce disque en février 2003 aurait dû être suivie d'une tournée européenne, malheureusement annulée en dernière minute.

C'est donc après une absence de plus de trois ans de la scène belge, et un nouvel album sous le bras, que nous revient ce groupe mythique, pour un concert exclusif en Europe !

 

Discographie

-) 1997 : 'Save Everything' sur Quarterstick Records.

Ce qu'en pense Matamore :
Lorsque cet album tombera entre les mains d'Ivo Watt-Russell, patron du label 4AD, il a fort à parier que ça lui fichera une déprime du tonnerre. Quarterstick, avec les nouvelles directions musicales qu'il prend : Sonora Pine, Rachel's, Phono Comb et maintenant Shipping News risque d'en devenir rapidement l'équivalent américain au niveau de la création, avec cependant quinze ans de décalage, une autre culture et une autre époque. Le livret de 'save everything' est un chef d'œuvre esthétique qui n'a rien a envier aux sommets de 23 enveloppe, mélangeant symboles maritimes et sexuels en un traitement qui n'a non plus rien à souffrir de la comparaison avec Ray-Gun, un sommet américain dans le domaine. Au vu des musiciens qui composent le side project Shipping News, nom repris d'une nouvelle de E. Annie Proulx, on savait à quoi s'attendre. Le trio est composé de Kyle Crabtree qui officie dans Eleven Eleven, mais surtout de Jeff Mueller, ex-Rodan et membre de June Of 44 et Jason Noble, artisan de Rachel's, ex-leader de Rodan et future personnalité culte de l'underground américain. La moitié de Rodan se retrouve ainsi au sein de Shipping News, l'autre moitié officiant elle au sein de Sonora Pine (Kevin Coultas & Tara Jane O'Neil). Au lieu d'aider à mieux comprendre Rodan, un groupe découvert par Superchunk et qui a connu une ascension fulgurante explosant à la sortie moins d'un an plus tard, par la production d'un album, Rusty, dont on n'a pas fini de déchiffrer et défricher les perspectives qu'il offre au post-rock. C'est finalement de Purr et de Spoonfed Hybrid que ce premier opus de Shipping News se rapproche plus par l'extrême complexité et diversité des ambiances visitées, et par l'innovation qu'il amène à Chicago avec l'utilisation d'un sampler. Un petit état des lieux s'impose : 'Her hand is crippled but she writes him just the same / Books on Trains' transcende l'héritage Slint/ Rodan en lui apportant toute la fluidité qu'il lui manquait, on n'est pas loin de Prohibition. 'Realign a set of relined mach book / Steerage' échoue le post-hardcore de June of 44 sur des plages de samples citadins, visite ensuite les paysages de Sonora Pine pour le noyer de samples de voix et de cloches et le transformer peu à peu en murmures de Gastr del Sol. 'Of the taste of your mouth and your expression/ The Photoelectric effect' puise directement aux sources empoisonnées de Rodan. 'Nicotine and Bluegrass / All by electricity' propose une suite au 'Do now fairly well' dernière plage du 'Fawn' de Sea and Cake. 'At a venture / Le phare du bout du monde' déclamé par Rachel Grimes en français évoquerait même Purr ou un Diabologum impressionnistes. 'A true lover's knot / Shipping North, East, West, South' mi-Labradford, mi-Brise-Glace, mi-Spoonfed Hybrid dans son introduction termine l'album à mille lieux sous les mers, à l'endroit ou il avait débuté. Cet album aurait du s'appeler 'Etat des lieux et perspectives du post-rock américain en l'année 97'. Plus besoin de notes de cours ou de syllabus avec un tel résumé, n'oubliez pas de prendre des vitamines pour la mémoire avant de vous y plonger si vous voulez y comprendre quelque chose ! C'est harassant, mais c'est un périple qui en vaut la peine.

Didier - site.

 

-) 1998 : split-CD avec MetroShifter.

 

-) 2001 : 'Very Soon, And In Pleasant Company' sur Quarterstick Records.

Ce qu'en pense Sans Tambour Ni Trompette :

Bizarre, ce second album de Shipping News est en train de passer inaperçu, et pourtant il possède de véritables bijous pop à faire chialer ma mère bûcheronne. Pour la petite histoire (ou la grande, qui sait ?), on retrouve Jeff Mueller (ex June of 44) qui ne nous désempare pas, avec ici de très jolies mélodies bien chiadées (violons, violoncelles, piano, orgues…). Le ton est relativement mélancolique, mais énergique. Bref on ne s'apitoie pas sur son sort. Musicalement, on reste en terrain connu. C'est à dire que le fan de June of 44 s'y retrouvera largement et le fan d'autres Chicagoyries pop aussi. L'album est varié et sonne assez frais parmi le « tas émo post rock du monde entier ».
J'aime beaucoup cet album. Il possède une magie qu'avait perdu June of 44 et autres groupes de la trempe depuis un sacré bout de temps. Plusieurs titres sont d'une rare beauté. Tout particulièrement le titre 'actual blood', tube mélo énorme. Ce disque est une réussite et fait parti de mon tiercé gagnant émo pop de l'an 2000 avec '3' de Black Heart Procession et le terrible second album d'Engine Down. A ne pas louper pour tout ceux qui prendront la peine d'écouter et non de survoler ce 7 titres grand cru.

Greg - site.

 

 

-) 2002 : trois EP 'solo' sur Quarterstick Records.

 

-) 2003 : 'Three-four' sur Quarterstick Records.

Ce qu'en pense Infranet :

Si on peut accuser le post rock d'être un genre par trop redondant, on peut d'ores et déjà trouver une originalité à ce disque : chacun des membres du groupe a écrit puis enregistré ses propres chansons qui se retrouvent sur cet album, qui serait donc un album solo partagé. Le résultat est plutôt intéressant dans le sens où chacun peut exprimer ses affinités sans avoir à faire de compromis, assurant une grande variété tout au long de ces 14 titres, même si la touche Shipping News reste indéniablement présente. Il pourrait sembler curieux que l'album s'ouvre sur des guitares acoustiques, de la slide et du piano, instruments peu communs dans l'univers du groupe. On se retrouve en terrain connu dès le deuxième titre, Haunted On Foot où la tension est omniprésente sans toutefois parvenir à exploser totalement. Même si un titre tel que Paper Lanterns peut initialement énerver par sa rythmique et ses claviers inquiétants, des larsens laissent la place à de magnifiques arpèges qui transfigurent le reste du morceau. On a ici une belle part d'explorations soniques sans que l'ensemble n'en pâtisse. Les quelques titres instrumentaux tirent leur épingle du jeu, notament le formidable Cock-A-Doodle-Doo aux cassures intriguantes et aux guitares glorieuses qui montent et descendent inlassablement. Bien que certains morceaux soient loins d'une telle finesse, comme le roboratif Haymaker , on y trouve facilement son compte et Shipping News parvient à démontrer que quand on croit avoir fait le tour du genre, il y a toujours un disque pour nous surprendre.

Eric - site.

 

Audio

-) Books On Train, extrait de Save Everything.
-) The March Song, extrait de Very Soon, And In Pleasant Company.
-) Concert live sur Transmission3000.

 

Web

-) Site officiel.