FR | EN | NL

ARCHIVES | 2005 | MAIN STAGE


toman (b)
pour ce quatuor flamand, pensez à american analog set meets explosions in the sky. ajoutez-y des synthétiseurs analogiques, un son organique sans fioritures et des textes plutôt mystérieux, et le compte y est ! ils viendront présenter leur nouvel ep, à paraître un peu avant ce tout premier concert en wallonie. plus d'infos.

 

milgram (f)
trio de dunkerque pratiquant un math rock enjoué et mélodique dans la veine de shellac ou de don caballero, sorte de cut-up musical s'inspirant aussi bien du rock traditionnel que de la musique contemporaine ou improvisée. ils viendront nous faire découvrir expensive record(s), album enregistré à chicago avec bob weston (shellac). plus d'infos.

 

red sparowes (us)
ces américains, issus de formations comme isis, neurosis et halifax pier, proposent une musique épique sans grandiloquence, lourde sans les riffs "bateau" et viscérale sans chant vraiment audible. leur son rappelle cependant plus blast first et too pure que le réalisme féroce des groupes-rois du post-hardcore dont sont originaires ses membres. plus d'infos.

 

amnesia (b)
le concert de mountain men anonymous est malheureusement annulé, pour cause de split. le groupe est remplacé par amnesia, sextet andennais pratiquant un post-rock instrumental inspiré par gy!be et sigur ròs. plus d'infos.

 

dreamend (us)
bien que fondamentalement post-rock, ce groupe de chicago est tout sauf instrumental, le chant jouant un rôle important dans leur songwriting. la filiation avec mogwai ou explosions in the sky est avérée, mais dreamend furète également du côté d'une certaine dreampop et évoque aussi radiohead ou le mercury rev planant des débuts, par certaines ambiances émotionnelles élégiaques. pour la première fois en europe ! plus d'infos.

 

the durutti column (uk)
vini reilly a préfiguré avec plus de dix ans d'avance un courant pompeusement qualifié de "post-rock". il est l'âme éperdue et indissociable d'un projet musical unique et sans concession : the durutti column. au fil des années, il égrène une série d'albums plus beaux les uns que les autres, qui imposent avec cohérence la patte du maître : une technique guitaristique inouïe plaquée sur des rythmes cycliques à la boîte à rythmes ou sur les variations jazzy de son batteur attitré bruce mitchell, le tout baigné sporadiquement par le chant déprimé/déprimant de vini. un concert forcément exceptionnel... après 22 ans d'absence en belgique ! plus d'infos.

 

hood (uk)
pour les frères adams, l'aventure commence au début des années 90 près de leeds. d'abord passionnés par l'indie rock de sonic youth ou pavement, ils lorgnent ensuite vers les bidouilleurs electronica que sont aphex twin ou autechre. leurs nombreux albums témoignent de la fabuleuse capacité du groupe à digérer des influences aussi diverses, allant même jusqu'au hip-hop de clouddead. après plusieurs invitations manquées au rhâââ lovely, les voici enfin au festival ! et nous n'en sommes pas peu fiers... plus d'infos.