FR | EN | NL

EERDERE EDITIES | 2003 | HANGEDUP


Photos

photo 1
1 :: 2 :: 3 :: 4 :: 5 :: 6 :: 7 :: 8

 

Biography

Hangedup is a montreal-based duo signed on Constellation Records (Godspeed You! Black Emperor, The Silver Mt. Zion, Do Make Say Think, ...) featuring Gen Heistek (Pest 5000, Sackville) on viola and Eric Craven (shortwave, sackville) on drums and percussion. The pair of musicians have known each other for some time and came together in 1999 to begin working on this project, which anchors Gen's locomotive string work to Eric's kinetic drumming. A minimalist pop sensibility prevails in the stripped-down melodicism of the string playing, reminiscent of similarly folk-inspired modern music by the likes Tony Conrad and Arnold Dreyblatt.

 

 

After their last year's crtically-acclaimed self-titled debut, Hangedup explodes on their follum-up 'kicker in tow'. On this album, they prove themselves one of the most powerful, hypnotic and relentless duos currently mining the subterrain of avant rock. Gen's amplified viola is a propulsive blend of drones & doublestops, while Eric's drumming spurts & hisses like an ornate, early-industrial steam engine. Both players also bring some brilliant free & improvisational explorations to the table, always with a raw, restless punk rock heart. These are work songs, fight songs, songs brimming with life & shot through with melodic influences drawn from folk traditions.

The crashing force of their live performances has been expertly captured with this new record, once again recorded at the mighty Hotel2tango by Efrim (Godspeed You! Black Emperor). Hangedup has hit the tape hot & hard, forging songs like galvanised steel. Every drum pushes air, every string buzzes & pulses with a saturated vibrancy. You can almost feel the wind in your hair as hangedup gallops through the nine pieces lined up here.

Hangedup are a tremendous, tumultuous duo - one of the most exciting montreal bands to capture our ears & get our blood pressure rising in the last couple of years.

 

Discography

-) 'Hangedup', album, Constellation Records, 2001.

Sans Tambour Ni Trompette's point of view:
Hangedup est un duo canadien instrumental violon - percussions. Leur musique est très inspirée du rock en général mais lorgne néanmoins vers un côté plus expérimental sur certains passages. Le son est rêche, la boucle et les harmoniques (...) de rigueur et le tout est emballé dans une superbe pochette rouge sérigraphiée (habituel chez constellation...). Ca fait penser en gros à une sorte d'Iva Bittova en plus rageur, plus dans l'esprit du Do It Yourself façon Pop avec un accent prononcé pour les musiques rythmiques issues des rythmes d'Einsturzende Neubauten de la grande époque... Hangedup, c'est un duo qui tente, ils s'essaient même de se réapproprier les tubes de leur jeunesse avec ce 'blue monday' de New Order, devenu pour l'occasion 'new blue monday', version bien moins dansante mais toute aussi touchante que l'originale. Une démarche réellement interessante même si l'on pourra reprocher un petit côté monotone au disque, dû sans doute à l'instrumentation réduite du groupe ! Ces deux là ont néanmoins bien du talent et leur humour conjugué à leur finesse d'esprit pourraient bien vous conquérir si vous êtes un tant soit peu sensible au violon trituré de façon bruitiste !

Erwan - Sans Tambour Ni Trompette.

Basement-Life's point of view
:
(...) While moderately formulaic, this record is packed with highlights, and in it's hectic beauty ends up being one of the more impressive instrumental records to see release in the recent memory.

Peter D'Angelo - Basement-Life.

Splendid's point of view:
This is another great-looking and super sounding disc from Constellation's ongoing series of mostly-acoustic, largely improvised releases. This time out it's Gen Heistek on viola and Eric Craven on drums and percussion. Viola and percussion not getting your blood boiling? Well shame on you, peasant! This is really tasty stuff, equal parts scratchy noise-noodling and Branca-esque drones with some almost poppy ("New Blue Monday") viola/drums robot music thrown in for good measure. Maybe someone forced you to listen to some dreadful new music noodling when you were a child and you've still got the bitter taste in your ears now, thirteen years later. Well, this isn't that! This is good.

Irving Bellemead - Splendid.

Other reviews here.

 

-) 'Kicker In Tow', album, Constellation Records, 2002.

Sans Tambour Ni Trompette's point of view:
Deuxième album du duo canadien sorti à l'automne dernier chez le très en vue Constellation Records... Un duo batterie violon qui gravit les marches de la gloire à grandes enjambées... Deux personnages sachant autant utiliser l'humeur mélancolique que la stridence fougueuse des cordes virevoltantes ! De rythmes éclopés en violence latente, l'ambiance est des plus équivoques et l'utilisation de l'électronique en texture sonore permet de rendre ici ou là un effet des plus étonnants dans le paysage musical des années 2000... Sachant aussi bien utiliser la redondance, la boucle, le crescendo, la surcouche de cordes que le changement de rythmes, ces canadiens là animent au plus haut niveau l'actualité de chez Constellation, trop marquée par Godspeed, phénomène qui a tendance a cacher la forêt des victuailles garganduesques que recellent ce fabuleux label... On parlerait du déraillement de l'archet, des percussions bringuebalantes, d'hypnose ou de distorsions dissonantes du violon, que vous n'y verriez que du feu... ce combo joue avec vos nerfs, un disque en apnée, capable aussi bien de tension que d'envolées mélodiques, bref, Hangedup trouve la formule qu'il lui fallait pour un des meilleurs disques de l'année 2002, ni plus ni moins !

Erwan - Sans Tambour Ni Trompette.

Webzine Nameless' point of view:
(...) Une batterie, un violon et le décor est rapidement planté, une simplicité dans les matériaux de base et une formule qui se conjugue aussi efficacement que tout autre mouture. Kinetic Work ouvre en roulements intenses et digressions progressives, on se sent un peu dérouté par la tournure des événements mais on devine les prochaines mesures en rupture avec des repères connus dans les faits et effets. La succession se décline en mise à l’épreuve par touchers épars des instruments, les engrenages ne semblent pas aussi bien huilés que l’image initiale proposée. Losing Your Charm prend forme graduellement et va jusqu’à flirter avec une explosion plausible mais évitée de justesse. Parfois métalliques, voir industriels, les prologues mettent en place des stratagèmes imprévisibles afin d’amplifier les manœuvres mouvementées du couple. Kicker in Tow demande beaucoup de générosité, d’attention et exhale une maîtrise accrue du sujet. Une réussite d’autant plus rare qu’elle provient d’une surexploitation de deux éléments pas si proches et pourtant indivisibles à bien y repenser. Un pas de géant pour Hangedup.

Arnaud - Webzine Nameless.

Le Devoir's point of view:
Comment faire du rock non standard avec seulement un violon et une batterie ? Il suffit peut-être d’écouter le second album des Montréalais Hangedup pour s’apercevoir que l’expérience peut s’avérer des plus fructueuses. Kicker In Tow possède une énergie et une intensité qui impressionnent dès la première pièce. Kinetic Work fascine avec son roulement répétitif et concret. L’archet de Geneviève Heistek gratte les cordes avec force alors qu’Eric Craven apporte une nervosité obsédante à l’ensemble. Ensuite, on apaise un peu le ton pour glisser vers des atmosphères plus subtiles. Des bruits métalliques grincent et permettent à différentes couches sonores de se jumeler à des improvisations plutôt mordantes. L’inspiration penche évidemment du côté des travaux de la chanteuse et musicienne tchèque Iva Bittova. Toutefois, Hangedup se démarque surtout grâce à un jeu qui rappelle davantage l’esprit du punk à ses débuts que les pirouettes cérébrales de la musique actuelle. Automatic Spark Control explose littéralement. L’une des plus belles surprises de l’automne.

D.C. - Le Devoir.

Deep Fry Bonanza's point of view:
(...) With Kicker In Tow, they have created a document of minor explosions written in the language of post-rock, punk rock, and symphonic sound. I would strongly advise that anyone with a pulse and at least a modicum of enthusiasm for Constellation or the larger instrumental/experimental scene acquire this release. I mean, how often are you really going to get a chance to rock out to a viola?

Germ - Deep Fry Bonanza.

Splendid's point of view:
(...) If they don't drop the ball on their next release, they'll flatten GY!BE's po-faced audience by dint of their art-punk ballsiness. Until then, consider Kicker In Tow an essential purchase. Go out and buy, good worker. Use this as the soundtrack for your revolution.

Luke Martin - Splendid.

Other reviews here.

 

Web

-) Constellation Records.