FR | EN | NL

ARCHIVES | 2003 | MANTA RAY


Photos

photo 8
1 :: 2 :: 3 :: 4 :: 5 :: 6 :: 7 :: 8 :: 9

 

Biographie

L'histoire de Manta Ray commence en 1994 avec "Escuezme", un EP paru sur Subterfuge. On y entend un noise rock brut avec quelques incursions bluesy, comme l'ont (très bien) fait Afghan Whigs et Come, par exemple. Leur premier album éponyme (octobre 95) secoua le milieu indépendant espagnol, appuyé qui plus est par les prestations scéniques décapantes du groupe.

Ils parcourent alors tout le pays, en sortent même, et cette à cette occasion qu'à Toulouse, ils rencontrent le meilleur groupe rock européen des années nonante, Diabologum. En ressort “La Última Historia de Seducción”, un split CD sur lequel les deux groupes partagent connaissances et musique. Une bonne excuse aussi pour tourner ensemble des deux côtés de la frontière.

En 1998 ils nous livrent "Pequeñas Puertas que se Cierran, Pequeñas Puertas que se Abren”, un catalogue faisant état de leurs nouvelles ambitions et de leur ouverture d'esprit. Cet été-là il jouent au festival de Benicàssim, avec e.a. Yo La Tengo et PJ Harvey, et des stars réputées comme Sonic Youth se disent impressionnées par leur concert sur-puissant: ils ont mûri et ça fait plaisir à voir.

 

 

Tout ceci mène naturellement Manta Ray a être désigné 'meilleur performer live de l'année 199X', année après année dans la presse indépendante (e.g. le magazine Rock the Lux). Ce qui démontre clairement que Manta Ray est bien un des groupes les plus importants de l'histoire du rock indie espagnol (avec Migala, le seul autre groupe indie espagnol à être également réputé en dehors de leurs frontières).

Ils enregistrent ensuite un single pour la radio hollandaise VPRO, mais ce n'est pas tout : 99 est aussi l'année de la sortie de deux albums plutôt curieux, "Score”, sorte de bande originale de film enregistrée live au 36è Festival du Cinéma de Gijón, et “Manta Ray Vs. Cosmos”, album de remixes par la Cosmos crew.

Manta Ray ne s'arrête pas là : en 2000 sort "Esperanza", où ils vont encore plus loin dans leurs expérimentations... Histoire de se diversifier un peu, ils sortent un an plus tard “Heptágono” avec Schwarz, un très bon groupe psychédélique de Murcia, et plusieurs side-projects démarrent alors.

 

 

Ainsi par exemple Viva Las Vegas, duo entre José Luis García et Frank Rudow, exploration minimaliste et expérimentale (mais toujours avec un côté bluesy dans leurs chansons), qui a sorti l'an dernier un split-cd et joué avec Chris Brokaw, du groupe Come. A propos de Come, en rejoignant sur scène Thalia Zedek (la chanteuse de ce groupe culte), les choses se sont si bien passées qu'elle les a invités à poursuivre sa tournée avec elle, dans toute l'Espagne, pour terminer à Benicàssim.

De retour en tant que groupe, Manta Ray fait un petit pas en arrière pour sauter beaucoup plus loin : ils rejoignent le prestigieux label Acuarela (Migala, Mus, Aroah, ...) et sortent "Estratexa", un extraordinaire album rock (presque punk!) plus proche de Suicide, du math horror rock de Trans Am et du génial duo Programme que de l'indie rock de nineties. La tournée européenne accompagnant cette sortie passera donc par la Belgique et le Rhâââ Lovely, pour notre plus grand plaisir !

 

Discographie

-) 'Ecuezme !', ep, Subterfuge Records, 1994.

 

-) 'The last crumbs of love', single, Subterfuge Records, 1995.

 

-) 'Manta Ray', lp, Subterfuge Records, 1995.

 

-) 'Diminuto cielo', avec Corcobado, lp, Astro Discos, 1997.

 

-) 'La ultima historia de seducción', avec Diabologum, split-ep, Astro Discos et Ovni Records, 1997.

 

-) 'Pequeñas puertas que se abren, pequeñas puertas que se cierran', lp, Astro Discos, 1998.

 

-) 'Of King', ep, Astro Discos, 1998.

 

-) 'Smoke', ep, Astro Discos, 1998.

 

-) 'Score, un concierto de Manta Ray', lp, Sinedin Music et Astro Discos, 1999.

 

-) 'Remixes de pequeñas puertas' par la Cosmos crew, lp, Cosmos Discos et Astro Disco, 1999.

 

-) 'Esperanza', lp, Astro Discos, 2000.

 

-) 'Rita', single, Astro Discos, 2000.

 

-) 'Heptágono', avec Schwartz, lp, Astro Discos et Sandwich Records, 2001.

 

-) 'Estratexa', lp, Acuarela Discos, 2003.

 

Web

-) Site officiel.
-) Acuarela.
-) Subterfuge Records.
-) Astro Discos.