FR | EN | NL

ARCHIVES | 2005 | MATAMORE STAGE | SQUARES ON BOTH SIDES


Photos

photo 6
1 :: 2 :: 3 :: 4 :: 5 :: 6

 

Biographie

Un beau jour de 2000, avec sous le bras une cassette contenant trois morceaux instrumentaux enregistrés sur un 4-pistes, Daniel Buerker pousse la porte d'entrée du label underground allemand Hausmusik.

La cassette suscita intérêt et curiosité ; le label n'a dès lors plus cessé d'encourager et de partager ses vues avec l'artiste, le tout aboutissant à l'enregistrement dans une forêt bavaroise de l'EP Flung. Sorti en 2002, le disque contenait une collection de morceaux résultant de collages instrumentaux principalement, basés sur des arrangements guitare / batterie / orgue.

 

photo1

 

Pendant les deux années de home recording qui ont suivi à Munich et à Berlin, la musique a commencé à se développer (Daniel abandonne au passage le 4-pistes), explorant des espaces plus vastes, remplis de guitares minimalistes, d'arrangements délicats, de complexité modeste et – de plus en plus – de bribes de chant. Tous ces éléments furent alors collectés, et l'électronique vint servir de ciment. Ces collages serrés de structures, de séquences instrumentales et autres fragments prenaient alors tout leur sens.

Mars 2004 vit la sortie du résultat, l'album Croquet. L'accompagnant, un écho plutôt large dans la presse musicale allemande, allant de la confusion enthousiaste (comment peut-on laisser s'évanouir une note de piano pendant une minute entière ?) à l'accueil chaleureux de ces morceaux d'intimité presque enfantine.

 

photo2

 

Après avoir joué avec plusieurs amis ces dernières années, Daniel Buerkner joue pour l'instant en concert avec Sebastian Zehetbauer, qui s'occupe de la basse et de la guitare. Daniel, lui, chante et triture sa guitare, tandis qu'un troisième membre mystérieux – la rumeur lui prête le nom de “electric kesimesi” – devrait remplir la sale de notes et de bruits électroniques.

Ca s'est plutôt bien passé jusqu'ici, que ce soit en tournée avec Xiu Xiu en 2004 ou lors de divers concerts avec Azure Ray, Iso 68 ou d'autres… Alors pourquoi cela changerait-il pour le Rhâââ Lovely ?

 

Discographie

-) 2002 : 'Flung' sur Hausmusik.

 

nom_image

 

-) 2004 : 'Croquet' sur Hausmusik.

Ce qu'en pense Derives :
Attention : chef-d'œuvre ! Est-ce qu'on peut décemment conseiller le 'Pink Moon' de Nick Drake, le 'Sadstyle' de S, le 'Lungs for the race' de Havergal, le Half Asleep sur Hinah ou le premier Rivulets à quelqu'un pour le retrouver plongé quelques heures plus tard dans les affres de la mélancolie ?
C'est pourtant ce qu'on va s'empresser de faire ici. Squares on Both Sides est la dernière pépite trouvée par le label allemand Hausmusik, qui s'en dit très fier. Il s'agit du projet solo d'un jeune allemand, Daniel Bürkner, qui après un 12'' sur le même label passe maintenant à l'étape de l'album. Il faut d'abord souligner l'infinie beauté et grâce fragile des photos du livret. Une nature automnale émouvante et surtout ce portrait très réussi en couverture, chemise blanche et bonnet noir, environnement bucolique pour une pose capturée sur l'instant, un regard introverti, le tout rappelant ces photos de Nick Drake ou Nathan Amundson. Le plus beau livret vu depuis longtemps. Mais tout ceci n'est vraiment rien par rapport à ce qu'on va trouver à l'intérieur.
'Croquet' c'est le règne d'une certaine économie de moyens, d'ellipses et de pointillés, d'un chant plus chuchoté, plus hanté que chanté, d'une guitare acoustique impressionniste, d'une basse discrète, d'une électronique pointilliste, d'un piano mélancolique et de field recordings et manipulations sonores toujours pleines de sens.
Certains albums construisent des vallées émotionnelles, confortables et subtiles, à la mélancolie douloureuse, où l'on glisse peu à peu et dont on ne retrouve plus ensuite la sortie. 'Croquet' est de ceux-là. Il s'agit d'un univers à part entière, d'un langage qui secoue intérieurement et fait vibrer les cordes les plus sensibles et cachées de notre âme. C'est le genre de disques qui ennuie terriblement la plupart des auditeurs, mais en transporte une fraction dans de nouvelles dimensions où la tristesse prend chair, où les peines deviennent claires et limpides, sans voile protecteur. C'est dans une promenade à l'intérieur de notre âme que Daniel nous entraîne et quelques dizaines d'écoutes plus loin on ne sait pas vraiment si elle est bénéfique, mais toutefois la densité de certains sentiments s'est accrue, on ressort avec l'impression d'avoir fait quelques pas en direction de l'essentiel.
Squares on Both Sides est un disque qui fait avancer spirituellement, humainement, quand tant d'autres ne sont là que pour ne s'égayer temporairement ou satisfaire de vagues et évanescents plaisirs esthétiques. Non que l'esthétique ne soit pas présente ici, elle est essentielle, mais elle n'est que le premier pas qui nous amène au cœur de ce que Daniel transmet.
C'est l'un de ces rares disques pour lesquels il y a un avant et un après. C'est qu'on ne pourra plus écouter de la musique tout à fait de la même manière, après avoir beaucoup appris sur la richesse de certaines de nos propres émotions insoupçonnées jusqu'ici, que ce disque s'emploie à mettre en évidence. On est comme de la pellicule que le passage en chambre sombre révèle.
'Croquet' est plus qu'un chef-d'œuvre, c'est un tremblement de terre, c'est un fleuve qui peu à peu coule dans nos veines, irradie l'âme.

Didier - site.

nom_image

 

Audio

-) Goodbye to the trees, extrait de 'Croquet'.
-) The mayor's hat for the people, extrait de 'Croquet'.
-) Abe Lincoln 2, extrait de 'Croquet'.

 

Web

-) Site officiel.
-) Hausmusik.