FR | EN | NL

ARCHIVES | 2005 | MATAMORE STAGE | HALF ASLEEP


Photos

photo 2
1 :: 2 :: 3 :: 4 :: 5 :: 6 :: 7 :: 8

 

Biographie

Half Asleep est le projet de Valérie, réalisé avec Oriane (sa petite soeur). Instrumentation minimale, mais somptueuse (piano, guitares, batterie), lenteurs extrêmes, la musique d'Half Asleep navigue avec douceur entre le sadcore, la pop planante et un folk writing des plus subtils.

 

photo1

 

L'auditeur est enveloppé d'un bain de vapeurs introspectives et délicates. On est proche ici des meilleurs Low ou Tara Jane O'Neil pour l'ambiance atmosphérique, et les intonations de la voix rappellent parfois Kate Wright (Movietone) ou Julie Doiron. C'est une musique pour ceux qui ne trouvent pas le sommeil, amants des rêves éveillés et des pénombres mélancoliques.

 

photo2
crédit : lorent orseau.

 

Deux albums CD-R ont vu le jour en 2003 : l'un s'intitule Just before we learn to swim, enregistré entre novembre et décembre 2003 et sorti sur Hinah Record. L'autre, Palms and Plums a été enregistré "avec les moyends du bord" entre septembre 2002 et janvier 2003 et est sorti sur Another Record. D'ici la fin 2005, le groupe devrait en outre sortir un premier album pressé, simultanément sur les labels Matamore Recordings et First Flight Records.

 

Discographie

-) 2003 : 'Palms and plums' sur Another Record.

Ce qu'en pense I-n-f-r-a.net :
Si le minimalisme, la lenteur et le songwriting sadcore sont des montagnes que certains groupes tels que Low ont su escalader avec brio, c'est désormais au tour de deux sœurs venues de Belgique, Valérie et Oriane, de tenter l'ascension.
Ralentir le temps au point de le suspendre, comme pour mieux toucher l'éternité, c'est une vertu qu'Half Asleep saisit au cours de ce premier album, Palms & plums, qui s'attache à dépeindre ces instants de recherche du sommeil qui semblent durer à l'infini.
Dès les premières minutes, le caractère dénudé des compositions met en exergue la pureté des instruments : simplicité du couple de guitares sur Sea shells, puis justesse du piano sur What suffering from the lack of tea ?. Un précepte auquel s'adjoint la voix de Valérie, fragile, parfois tremblante comme un frisson qui court sur la peau. Toujours à fleur de peau, justement, une grande sensibilité vient servir des paroles en retenue, et qui plutôt que d'être envahissantes, savent faire la place belle aux passages instrumentaux.
The widow, she's always waiting en est très certainement le plus bel exemple, par sa subtile alliance piano/batterie/chant, un trio vaporeux qui s'évanouit langoureusement pour laisser le dernier mot à la guitare. Délicatesse et intimisme enfin, sur un Morning blur qui rappelle au bon souvenir de Cat Power, où les mots, susurrés, s'échappent par bribes, dans des hésitations qui sont autant de symboles de l'immobilité et de la stagnation du temps.
Témoin d'une réelle qualité d'écriture, Palms & plums injecte une bonne dose d'apaisement et vient signifier les débuts prometteurs d'Half Asleep, un groupe promis à de beaux lendemains, car après le sommeil, arrive l'éveil.

Antoine - site.

nom_image

 

-) 2003 : 'Just before we learnt to swim' sur Hinah.

Ce qu'en pense Chronic'Art :
Rares sont les occasions de pouvoir assister à la naissance et aux premiers pas d'un groupe dont on sait, dont on sent qu'il possède ce "quelque chose" de plus, de différent, qui va nous accompagner longtemps et nous faire grandir à ses côtés.
Half Asleep, c'est Valérie Leclercq, même pas 20 ans, et Oriane, sa soeur, 16 ans à peine, deux demoiselles belges qui en sont déjà à leur second recueil de chansons. Palms & plums, paru l'an passé chez Another Record, était venu confirmer l'impression laissée par leur premier concert au Pop In, haut lieu parisien de l' acoustic sorrow.
On pourrait mettre hâtivement sur le compte de la sympathie et de leur jeunesse l'audience grandissante dont bénéficie Half Asleep. S'il est nécessaire d'évoquer quelques figures tutélaires possibles -Cat Power, Nico, Will Oldham, Devendra Banhart- pour donner une idée de leur musique, il faut également dire qu'on est bien loin de tout rapport à la référence, d'une simple imitation de modèles. Valérie Leclercq apparaît déjà comme une écrivaine de chansons de premier ordre, avec des titres géniaux (The Twilight was probably right, I do know someone that suffers from The lack of tea ), ainsi qu'un talent évident pour les arrangements - less is more, tout s'articule autour de la guitare et du piano, avec une chaleur et une proximité précieuses.
On espérerait presque qu'une personne de la trempe de Joe Boyd, producteur de Nick Drake, Vashti Bunyan et de The Incredible String Band, croise ce chemin déjà si bien tracé. Et il y a cette voix, la voix de Valérie, la voix d'une femme, de toutes les femmes qui ont chanté et sublimé la mélancolie avec pudeur et force, voix toute en retenue qui dépose l'offrande de sa présence au monde, simplement bouleversante.
Savourons cette chance inouïe de voir s'épanouir la musique d'Half Asleep. Une très belle aventure commence...

Sebastien Morlinghen - site.

 

Audio

Quelques morceaux sont à télécharger ici.

 

Web

-) Site officiel.
-) Another Record.
-) Hinah.
-) Matamore Recordings.