FR | EN | NL

EERDERE EDITIES | 2010 | 16/9 R. GRIMES + N. FRAHM


16 Sept. - Rachel Grimes + Nils Frahm @ Cellule 133A (Bruxelles)

Nils Frahm (d) _ 20h30

Quelques mois à peine après sa superbe performance à la Cellule 133A, en première partie de Balmorhea, et des dizaines de concerts plus tard, Nils Frahm est de retour à Bruxelles, accompagné cette fois de la très révérée Dame Rachel Grimes, pionnière et égérie du minimalisme néo-classique. Fondateur du Durton Studio à Berlin et du label AtelierMusik, le musicien allemand s'est hissé en seulement deux albums, Wintermusik et The Bells (Erased Tapes Records), au rang des valeurs sûres de cette mouvance aux côtés de Hauschka, Dustin O'Halloran, Eluvium, Goldmund ou de son très prolifique complice et ami Peter Broderick. Seul en scène, totalement maître de son piano, Nils Frahm écarte toute emphase, toute démonstration, sa musique doit être prise dans son sens le plus intuitif, introspectif, elle est le siège et le piège de tensions opposées, de sentiments qui se combattent, sans réduction possible. Comme d'aucuns disent, ce jeune homme est "habité" et on finit par saisir que c'est précisément ce qu'il exprime d'inconsolé qui forge son oeuvre. Une telle mélancolie, à fleur de peau, n'est pas loin d'autoriser l'emploi difficile du mot "bonheur".

Rachel Grimes (us) _ 21h30

Posez-vous cette simple question: Max Richter, Johann Johansson, ou même Sigur Ros, auraient-ils connu une même trajectoire musicale si les américains de Rachel's ne les avaient pas précédés, inspirés? Incarneraient-ils si résolument ce que d'aucuns appellent le courant "néo-classique", qui fait florès et couvre aujourd'hui un champs créatif immense allant du cinéma à la chorégraphie? C'est que, précurseurs aussi discrets qu'influents, les Rachel's avaient largement balisé le genre en livrant entre 1995 et 2003 six albums essentiels. Rachel Grimes, qui officiait alors au clavier (piano, clavecin), en était la compositrice principale, écrivant les plus belles pages de l'histoire du groupe (dont Music for Egon Schiele -1996-, The Sea and The Bells -1996-, Selenography -1999-). Après un long silence, elle est revenue sur la pointe des pieds l'automne dernier en offrant son premier album, Books of Leaves for Solo Piano (label Ruminance). Son oeuvre est à présent intimiste, dépouillée, presqu'ascétique dans l'accompagnement (field recordings, chants d'oiseaux et de ... grenouilles) et décrit un panel d'émotions quasi visuelles: lumineuse (Every Morning), contemplative (The Corner Room), nostalgique (She Was Here), fougueuse (My Dear Companion), solennelle (Bloodroot) ou dramatique (Mossgrove), etc. On songe à Claude Debussy, Erik Satie mais aussi à Michael Nyman ou Hans Otte avant de conclure qu'on a décidément affaire à quelqu'un qui, avec l'inspiration et la maîtrise d'une artiste accomplie, nous prend la main et nous montre une nouvelle fois le chemin.

 

Réservations

Attention, ce concert étant unique en Belgique et la moitié des places disponibles (100 au total) étant déjà réservées, il est recommandé de réserver sa place sans tarder! Veuillez préciser votre nom et le nombre de places souhaitées dans l'email - les réservations sont gardées jusqu'à 20h30.

 

 

inkom: 7 €
doors: 20h00
info: rhaaalovely.net + la cellule 133a


adresse : rue ducpétiaux 133a - 1060 st-gilles (bruxelles-b)