FR | EN | NL

ARCHIVES | 2006 | POETRY | CARLA FERRO


Biography

Born in São Vicente, on the Cape Verde Islands. Her nomad and freebooter spirit brought her to Africa, the American Continent and Europe. Since 1997 she has made of Namur, the capital of the Wallonia (Belgium), her new port of registry. She is now studying Roman philology in the Catholic University of Louvain-la-Neuve. She is: a native Lusophone, autistic out of necessity, musically intravenous injected, repeatedly self-taught, clear-sighed under candle lights and very soon entrusted the French language with her volcanic and insular words. Dipped in the ink of the Sahel’s red soil and the “saudade”, her poems and stories recall here and there the sweetness and violence of love, or the tenderness and searing intensity of black or coloured pictures that get mirrored in her singular glance on the world.

 

photo

 

Les cendres de l’exil

Un train bleu se perd dans les collines lointaines
Là-bas
Aux croisements des chemins de fer
Et les heures battent en gouttes froides
Pluie sur les aubes taguées
De giboulées en claquettes enneigées
Les chants se taisent.

Silence des étincelles

Des cendres

Descendre
Sur la route glacée aux parfums vert-fumés
Du Tibet à l'infini
Brûle le thé dans le Samovar volcanique

Siffle
Siffle
Petite fille qui malmène
Le train du passé et les poupées déchirées
Parce que le thé bouillant embrase
Les lèvres délicates et jeunes
De l'exil.

 

Sur les bords des volcans où j’ai fait mon jardin

Ce matin l'Afrique en rognures
Mes rêves en plasmas coagulés
Je maudis
les hommes de glace
des temples cupides

Et je meurs de soif
sur les bords des volcans
En feu,

Mes os
S'effacent et meurent
Poussières de sable
d'un passé moite
Verdoyant
En boue
Écrasées par des grues

Je vous hais.
Vous.
Et vos frères!

Et je pleure
Mes enfants affamés
Mes toits colorés
Dessinés en henné
Sur les mains calleuses
Dans la cale moisie
D'un navire
Espoir criblé de balles
Souillé
De départs et de sang
arrosent
Des cimetières en prières
étendues
En une poignée de main.

Et je rêve
Du vent
Qui sème
L'Amour.
Sur les bords des volcans
Où j'ai fait mon jardin.